WG à Saint-Médard (HERBEUMONT)

Le projet s’ouvre largement sur l’arrière afin de profiter des vues avec les pièces de vie légèrement en contrebas pour suivre la pente naturelle du terrain. Le volume toit plat est recouvert de pierre (fort présente dans la région).

2A Architecture à Neufchâteau

De part la longueur du bâtiment, il était essentiel au projet de ramener de la lumière au centre du bâtiment. Cela était possible par l’ouverture d’une partie du plancher afin d’y amener la lumière naturelle provenant du toit. L’idée était également d’aménager des espaces confortables, en plus de la fonctionnalité, malgré l’utilisation comme bureaux afin de s’y sentir ‘comme chez soi’. Les matériaux tels que le bouleau, le plafonnage (matériaux clairs) ont confirmés cette clarté naturelle et ce côté chaleureux en marquant les éléments techniques et métalliques par le noir.

GR à Chiny

Marché privéRehausse d’une habitation unifamiliale à ChinyPhase : avant-projetMatériaux : structure bois / panneaux TRESPA / châssis aluminium / toiture plate

BVD à Herbeumont

Le présent projet concerne la construction d’une habitation avec chambres d’hôtes et dépendances.
Les bâtiments sont implantés de tel sorte à former une cour intérieure organisée autour d’une piscine naturelle, seules quelques vues sont permises depuis l’extérieur/les rues avoisinantes, dans l’idée des anciennes cours de ferme.
Les façades sont sobres et épurées avec un traitement homogène des différents bâtiments pour amener une cohérence de l’ensemble.
Les matériaux utilisés sont le bois naturel en toiture et en façade avec l’aluminium laqué pour ce qui est des ouvertures.
Les aménagements extérieurs sont minimalistes afin de conserver le côté naturel du lieu tout en garantissant son accès/entretien (pavés béton/gravier).

Ecole de Poix-Saint-Hubert

De part les aménagements existants (préau, cour de récréation, etc.) et la proximité du talus directement à l’arrière du bâtiment, l’implantation de l’extension à gauche du bâtiment existant est évidente. L’implantation permet également la création d’une nouvelle cage d’escalier répondant ainsi à la demande du Service Régionale d’Incendie de réaliser un second escalier de secours pour desservir le dernier niveau.
L’implantation d’un nouvel espace de distribution à l’arrière permet également de clarifier les
espaces de circulations, ce qui n’est pas le cas actuellement (voir situation existante).
Les niveaux sont définis suivant les niveaux existants.
Les matériaux envisagés se veulent durables (peu d’entretien) et en adéquation avec le contexte
environnant. Les façades sont également étudiées pour privilégier un maximum de vues à l’arrière,
dans un environnement très végétal propice au calme et évitant les risques d’éblouissements ; à
l’est, le soleil est filtré par la forêt environnante (limitant l’utilisation des stores).